Visite de Monchique, une petite ville nichée au cœur des plus hautes montagnes de l’Algarve

Découvrez Monchique à travers notre voyage en Algarve

Aujourd’hui, c’est le vingt-et-unième jour de notre voyage en Algarve et nous avons décidé de quitter la côte ouest pour nous diriger vers l’est, dans les montagnes. Monchique est une petite ville bien préservée, nichée au cœur des plus hautes montagnes de l’Algarve. Elle regorge de lieux incontournables, tels que le sommet du mont Fóia ou encore les sources naturelles de Caldas de Monchique. Suivez dès à présent notre envoyée sur le terrain !

Ce matin-là, quelqu’un avait frappé à la porte de ma chambre pour me réveiller, car c’était l’heure du petit déjeuner. J’étais logée à Cerro da Fontinha où j’avais pu commander mon petit déjeuner la veille pour me le faire apporter au lit le lendemain à l’heure que je souhaitais. Une fois mes valises faites et mon repas terminé, je me suis installée au volant de ma voiture. C’était la dernière fois que je roulais le long de la Costa Vicentina. Une fois arrivée à Aljezur, j’ai pris la N267 en direction de Monchique.

Avant d’atteindre le centre-ville, j’ai fait un petit détour par le Parque da Mina. Là-bas, on peut participer à différentes activités, mais celle que j’ai préférée a été la visite de la distillerie de medronho. J’ai ainsi pu découvrir les secrets de fabrication de cette eau-de-vie tant réputée en Algarve.

Après avoir visité le parc, je me suis rendue à Caldas de Monchique, une petite ville connue pour ses sources naturelles. J’avais pris un billet pour accéder à la station thermale, ce qui m’a permis d’alterner toute la matinée entre la piscine thermale et le sauna.

Aux alentours de midi, j’ai repris la route en direction de Monchique. Alors que je venais à peine de me rendre compte que j’avais une faim de loup, j’ai remarqué un panneau indiquant le restaurant de Luar da Fóia sur le côté de la route. J’ai décidé de m’y arrêter et je n’ai pas regretté, car j’ai pu profiter d’une des vues les plus incroyables sur les plaines de la région, avec la mer en arrière-plan. Sur le menu, de la viande avait remplacé le poisson de la côte ouest. Je me suis donc laissée tenter par un Assadura com Migas, un plat élaboré à base de rôti de porc assaisonné avec de l’huile d’olive, de l’ail et de la coriandre.

La vue depuis Luar da Fóia était vraiment à couper le souffle, mais j’ai été encore plus agréablement surprise quand j’ai atteint le sommet du mont Fóia, la montagne la plus haute de l’Algarve. De-là, je pouvais contempler l’intégralité de la ville de Monchique, ainsi que ses grandes collines recouvertes de nombreux arbres et champs de fleurs qui s’étendaient à perte de vue.

Après avoir pris deux ou trois photos depuis le sommet, j’ai entrepris ma descente de la montagne tout en me dirigeant vers le centre de Monchique. De grands eucalyptus bordaient chaque côté de la route, et de temps à autre, je pouvais apercevoir les mêmes collines que j’avais contemplées quelques instants auparavant depuis le sommet du mont Fóia. Niché au cœur de la forêt, un vieux couvent, sûrement impressionnant lorsqu’il a été construit, est aujourd’hui en ruines. Au fur et à mesure que je marchais, les toits des maisons apparaissaient, et lorsque j’ai finalement atteint Monchique, le sentier sombre que j’avais emprunté s’est progressivement transformé en petites rues étroites et pavées menant directement au centre-ville.

Après avoir repris la voiture et m’être garée près de l’église, j’ai décidé de faire une autre petite promenade. Alors que je flânais dans les rues de la ville, j’ai découvert une galerie d’art appelée Arte Bongard. À l’intérieur était exposée une impressionnante collection de sculptures en céramiques, inspirées de la faune et de la flore de l’Algarve.

J’ai quitté Monchique à 17 heures et j’ai conduit jusqu’au barrage d’Odelouca, la dernière étape de ma visite. Quand je suis arrivée, je me suis retrouvée seule entre la rivière et les collines : un paysage magnifique rien que pour moi !

Ensuite, je suis retournée dans le centre-ville pour dîner au restaurant A Charrette, l’un des plus vieux restaurants de Monchique. Lorsque je me suis assise à une table, le vin était déjà servi et il ne me restait plus qu’à passer commande. J’ai fait signe au serveur qui m’a recommandé un calamar farci, un vrai régal !

En ce qui concerne l’hébergement, l’équipe d’Iberian Escapes m’avait réservé une chambre pour une nuit au Monchique Resort & Spa. J’ai eu la chance de pouvoir profiter d’une magnifique vue sur les montagnes.

Mon voyage en Algarve touchait à sa fin, il me restait que six villes à découvrir. Le lendemain, j’avais prévu de prendre la route vers le nord-est afin d’explorer Alcoutim.

Itinéraire pour la visite de Monchique





Visite de l’Algarve : Jour 1 | Jour précèdent | Visite de l’Algarve- Jour 22