Explorez Sintra et Cascais en trois jours

Dans cet article, nous vous proposons un itinéraire de trois jours pour découvrir les lieux incontournables de Sintra et Cascais. Des palais de conte de fées aux plages et vignobles préservés, ces deux petites villes portugaises ont beaucoup à offrir.

Si vous êtes à Lisbonne et que vous souhaitez faire une excursion d’une journée dans la région, Sintra est un excellent point de départ, car il est facile d’y accéder en train depuis le centre-ville.

Autrefois lieu de villégiature pour les rois, Sintra est aujourd’hui inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. La ville constitue également l’une des destinations les plus populaires du Portugal en accueillant des touristes du monde entier. Lord Byron l’a même proclamé « le village le plus charmant d’Europe ».

La plupart des visiteurs n’y passent qu’une journée, mais nous vous conseillons de rester au moins un jour supplémentaire afin de pouvoir vous détendre sur ses plages et profiter de la cuisine locale.


Jour 1

Visitez Sintra, Portugal

Notre visite de Sintra commencera au cœur de la ville pour goûter aux pâtisseries locales. Ensuite, nous vous guiderons vers ses principales attractions touristiques, dont le tristement célèbre palais de Pena. Bien que cette station balnéaire ne soit qu’à quelques kilomètres de Lisbonne, elle ne ressemble en rien à la capitale. Vous le découvrirez très vite lorsque vous sortirez de la gare et que vous apercevrez ses collines verdoyantes.


Matin : Que visiter à Sintra ?

Après avoir passé trois jours à Lisbonne, j’étais prête à remonter dans un train pour découvrir une autre ville. J’ai suivi la suggestion d’Iberian Escapes en me rendant à Sintra, un grand village romantique situé à quelques kilomètres de Lisbonne.

J’ai pris le train à Rossio et, après 40 minutes de trajet, je suis arrivée au cœur de Sintra. Alors que j’étais impatiente de découvrir la ville, j’ai d’abord dû déposer mes affaires à l’hôtel. J’ai donc pris le premier taxi que j’ai vu et je me suis rendue au Penha Longa Resort. Situé au milieu des montagnes, ce complexe hôtelier m’a immédiatement plu lorsque je cherchais un endroit où loger à Sintra. En dehors de tous les équipements de luxe disponibles, ce sont les jardins environnants et la vue imprenable sur la ville qui m’ont amené à choisir cet hôtel parmi tant d’autres.

Une fois ma valise posée dans la chambre, je suis descendue à la réception pour récupérer les clés de ma voiture de location. Je la conduirai pendant les semaines à venir pour poursuivre mon voyage au Portugal. Mais tout d’abord, je compte rester quelques jours à Sintra pour découvrir les merveilles dont la ville regorge.

Au volant de ma nouvelle voiture, je suis retournée au centre de Sintra pour visiter les principaux sites touristiques. J’ai commencé par me rendre à Piriquita, un café célèbre pour ses pâtisseries traditionnelles : les quijadas et les travesseiros. Les premières ressemblent à une tarte élaborée à partir de fromage, d’œufs, de lait et de sucre, tandis que les secondes sont faites de pâte feuilletée et fourrées de crème d’amandes. Comme pour les Pastéis de Belém, vous pourrez les déguster directement dans le café ou les prendre à emporter pour votre prochaine collation.

Quand je suis arrivée, quelques tables étaient libres à l’intérieur. J’ai donc décidé de m’asseoir et de savourer ces délicieuses gourmandises en les accompagnant d’une tasse de café.

Après cette petite pause gustative, j’ai marché jusqu’au palais national de Sintra. Ses hautes cheminées coniques ont été l’une des premières choses que j’ai remarquées en arrivant dans la ville. Datant du IXe siècle, c’est l’un des palais médiévaux les mieux entretenus au monde, malgré son aspect moderne. Au XVIe siècle, le roi Manuel I a décidé de réaménager tout le bâtiment en créant de nouvelles salles, telles que la Sala dos Brasões qui porte les armoiries de la noblesse portugaise. Il s’agit de la salle phare du palais, non seulement en raison des armoiries au plafond, mais aussi de son impressionnante collection de mosaïques de faïence recouvrant les murs de haut en bas.

La Quinta da Regaleira a été mon prochain arrêt. J’ai un peu perdu la notion du temps une fois à l’intérieur de ce palais, car il y avait énormément de choses à voir. Il est difficile d’imaginer que ce lieu mystique était autrefois un domaine privé.

En plus d’un palais et d’une chapelle, le parc est parsemé de grottes, de tunnels et de fontaines. Bien sûr, je ne pouvais pas manquer l’escalier en colimaçon qui mène au puits ni les cailloux pour marcher sur l’eau, car ce sont les deux principaux éléments caractéristiques de la Quinta da Regaleira.

Quand j’ai finalement regardé ma montre, il était déjà midi passé. Je suis alors montée dans la voiture et j’ai conduit jusqu’à INcomum. Situé près de la gare de Sintra, ce restaurant portugais moderne est dirigé par le chef Luís Santos. Il propose un menu spécial pour le déjeuner que j’ai commandé et qui comprenait un délicieux risotto aux crevettes.

Après-midi

Dans l’après-midi, j’ai visité deux autres sites touristiques : le Castelo dos Mouros et le palais de Pena.

Situé au sommet d’une colline, le château offre une vue spectaculaire sur les montagnes de Sintra. En marchant le long des remparts, je pouvais apercevoir toute la ville, mais j’avais les yeux rivés sur la colline où se dressait le palais de Pena. Étant donné que j’étais impatiente de le voir de plus près, j’ai décidé de m’y diriger.

Il est impossible de ne pas remarquer la structure éclectique du palais de Pena. En effet, le bâtiment affiche une variété de styles architecturaux, dont le néo-mauresque, le néo-gothique et la néo-Renaissance. Ses murs extérieurs aux couleurs vives contribuent à créer un décor de conte de fées, mais je vous conseille d’admirer aussi son intérieur qui a été laissé pratiquement intact depuis le départ des derniers rois portugais en 1910. Vous pourrez ainsi déambuler dans ses pièces décorées de mosaïques, de meubles européens et de porcelaine orientale. Si vous avez le temps, assurez-vous d’explorer également le parc environnant qui regorge de sentiers cachés et de petits lacs. Pour profiter d’une meilleure vue, j’ai grimpé jusqu’au plus haut sommet du parc appelé Cruz Alta.

C’était une journée fatigante, mais j’ai décidé de reprendre un peu la route pour dîner au Curral dos Caprinos, un restaurant local connu pour servir du cabrito (viande de chevreau). J’ai commandé le cabrito grillé et il s’est avéré très savoureux, en plus d’être servi en quantité plus que suffisante pour me rassasier.

Comment acheter des billets pour visiter les sites touristiques de Sintra ?

Vous pourrez acheter des billets pour visiter les sites touristiques de Sintra en ligne ou directement à l’entrée de chaque monument. Nous vous recommandons de les prendre sur Internet, car vous pourrez économiser de l’argent tout en évitant les files d’attente. Le prix du billet est différent pour chaque site et il existe des réductions pour les seniors, les enfants et les jeunes. Vous pourrez également tous vous les procurer à la billetterie des Parques de Sintra. Toutefois, veuillez noter que pour visiter la Quinta da Regaleira, vous ne pourrez acheter vos billets que directement à l’entrée.

Itinéraire pour le jour 1 de la visite de Sintra


Jour 2

Visitez les plages et les vignobles de Sintra

Bien que la plupart des gens se rendent à Sintra pour ses monuments, la ville abrite également de magnifiques plages et de grands vignobles.

Si vous vous demandez ce qu’il y a à visiter à Sintra en dehors des principaux sites touristiques, rejoignez notre envoyée sur le terrain dès maintenant et nous vous montrerons tout ce que vous ne devrez pas manquer.


Matin

Je n’ai pas eu l’occasion de visiter le Palácio de Monserrate lors de ma première journée à Sintra, c’est donc le premier endroit où je me suis rendue le lendemain matin.

Contrairement aux autres palais de la région, Monserrate n’a pas été construit pour les rois portugais, mais pour un marchand anglais. Fondé au XVIIIe siècle, il a été la résidence du romancier William Beckford et, plus tard, de Sir Francis Cook, un autre Anglais et collectionneur d’art. Tous deux ont apporté des modifications au palais pour en faire ce qu’il est aujourd’hui. La plus grande partie du bâtiment affiche un mélange de styles néo-gothique et néo-mauresque, et est entouré d’arcs gothiques. J’ai été surprise d’en trouver autant à l’intérieur, ainsi que de nombreux petits couloirs décorés de colonnes de marbre.

Vous pourrez également flâner dans une bibliothèque, une salle de billard, une chapelle et quelques autres pièces. La plupart des meubles ont été retirés, car l’accent de la visite a été mis sur les murs et les plafonds ornés.

Après avoir visité Monserrate, j’ai conduit jusqu’au Convento dos Capuchos qui était autrefois un monastère franciscain. Il se distingue des nombreux monuments somptueux de Sintra, car la nature y a depuis longtemps repris ses droits : une végétation dense rampe sur les rochers de granit et les anciens quartiers de moines. Dans ceux-ci, vous ne trouverez rien de plus qu’un lit de pierre et de la mousse sur les murs. Marcher à travers Capuchos, c’est comme explorer un village de hobbit avec des passages étroits reliant les petites maisons entre elles.

Ensuite, je me suis rendue à la Praia da Adraga, une plage cachée sur la côte de Sintra. Elle était assez calme quand je suis arrivée, j’ai donc pu m’allonger pour me détendre un peu avant de déjeuner dans un petit restaurant au bord de la plage. Avec l’océan en arrière-plan, je n’aurais pas pu choisir un meilleur endroit pour déguster une assiette de poisson grillé.

Après-midi

Dans l’après-midi, j’ai participé à une visite guidée de l’Adega Regional de Colares. Cette cave locale se trouve dans la ville de Colares, entre les montagnes et la côte de Sintra. L’équipe d’Iberian Escapes avait réservé la visite à l’avance, donc tout ce que j’avais à faire, c’était de rencontrer le guide à la porte.

Nous avons commencé par découvrir les installations de vinification où j’en ai appris davantage sur le processus de fabrication du vin de Colares, ainsi que sur son histoire. Il s’avère que la ville possède les seules vignes en Europe qui ont survécu à la crise du phylloxéra ayant éclaté au XIXe siècle, et ce grâce à son sol sableux et son climat océanique. En 1908, Colares est devenue une région viticole délimitée, et malgré sa petite taille, elle continue à offrir des vins de grande qualité. Après avoir visité le vignoble, j’ai eu l’occasion de goûter quelques vins dans la cave principale. Outre le vin DOC officiel de Colares, l’Adega Regional de Colares produit également d’autres vins dans la région de Lisbonne , tels que le Chão Rijo, un vin blanc aromatisé aux agrumes.

Une fois la dégustation terminée, je me suis dirigée vers la Praia das Maçãs en longeant les rails du tramway jusqu’à la plage. Elle était beaucoup plus fréquentée qu’Adraga, mais elle valait quand même le détour. J’y ai passé quelques heures pour profiter du soleil avant de me rendre à Azenhas do Mar.

Le trajet jusqu’à Azenhas do Mar n’a duré que dix minutes, mais j’ai bénéficié d’une vue incroyable, car la route surplombe l’océan. Je me suis arrêtée au Miradouro das Azenhas do Mar, et de là, j’ai pu contempler toute la ville, notamment ses maisons blanchies à la chaux qui se dressent en haut d’une falaise. Juste en dessous, j’ai pu apercevoir le restaurant Azenhas do Mar où j’avais prévu de dîner. J’ai également pu profiter du coucher du soleil avant que le serveur ne m’apporte le menu. Avec la mer si proche, j’étais obligée de commander un autre plat de fruits de mer. Cette fois, j’ai choisi le poulpe grillé, servi avec des pommes de terre rôties et arrosées d’huile d’olive.

J’ai pris plaisir à explorer cette autre facette de Sintra, et j’avais hâte de découvrir davantage la côte portugaise lors de ma visite de Cascais le lendemain.

Comment se rendre de Lisbonne à Sintra ?

  • Prenez le train de Lisbonne à Sintra : la meilleure façon de se rendre à Sintra depuis Lisbonne est de prendre le train à Rossio. Le trajet dure environ 40 minutes et vous devrez descendre au dernier arrêt. Un billet coûte 2,25 euros pour un aller simple, mais vous pourrez économiser de l’argent en utilisant la carte Zapping. Les horaires des trains sont disponibles ici.
  • Prenez le taxi de Lisbonne à Sintra : un taxi de Lisbonne à Sintra coûte généralement environ 30 euros, mais les prix peuvent varier en fonction du trafic et des bagages supplémentaires

Où dormir à Sintra ?

Il existe de nombreux hôtels à Sintra où vous pourrez passer la nuit. Si vous souhaitez séjourner à proximité du centre, nous vous recommandons le Tivoli Palácio de Seteais, un hôtel de luxe installé dans un palais du XVIIIe siècle. L’hôtel offre une vue privilégiée sur le palais de Pena et dispose de nombreux équipements, dont un SPA et une piscine extérieure. Le Penha Longa Resort est également un excellent choix, surtout si vous cherchez un endroit tranquille où vous reposer à Sintra. Situé au milieu de collines et de jardins luxuriants, cet hôtel 5 étoiles possède tout ce que vous pouvez imaginer, tels que des terrains de golf et des restaurants étoilés au guide Michelin.


Itinéraire pour le jour 2 de la visite de Sintra


Jour 3

Passez une journée à Cascais

Nous vous conseillons de passer une journée à Cascais pour profiter des meilleures plages de Lisbonne. En plus de ses larges étendues de sable, cette petite ville côtière est célèbre pour ses superbes paysages. Nous vous conseillons de contempler les falaises de la Boca do Inferno, ainsi que la vue sur le Cabo da Roca, le point le plus à l’ouest de l’Europe.

Cascais est facilement accessible en voiture, mais vous pourrez aussi prendre un train directement depuis Lisbonne ou un bus depuis Sintra. Il y a beaucoup de choses à faire dans la ville, que ce soit partir en vélo au bord de la mer ou apprendre à surfer.

Commencez votre journée à Cascais en vous promenant dans le centre ou en posant votre serviette sur une de ses plages, comme la Praia da Rainha qui est située en plein cœur de Cascais. Si vous venez de Sintra, nous vous conseillons de vous rendre d’abord à la Praia da Ursa, une plage cachée le long de la côte. Puis rendez-vous à Cascais en vous arrêtant pour visiter quelques sites touristiques, tels que le Santuário da Peninha et la Praia do Guincho. Avant de vous rendre dans le centre-ville, n’oubliez pas de vous arrêter à Cabo da Roca et à la Boca do Inferno, deux sites célèbres situés à proximité. Vous pourrez également vous y rendre dans l’après-midi pour y admirer le coucher du soleil : c’est à vous de décider !


Matin

Après être restée deux jours à Sintra et avoir eu le temps de couvrir la plupart des sites touristiques, je me suis dirigée vers Cascais pour y passer la journée. Au lieu de me rendre directement en ville, j’ai préféré m’arrêter à plusieurs endroits sur mon chemin.

Je me suis d’abord rendue à la Praia da Ursa, une plage isolée près de Sintra. Il n’a pas été facile de descendre le sentier escarpé qui y mène, mais l’effort en valait la peine, car j’ai pu voir de près les énormes blocs de pierre qui se dressent hors de l’eau. Ces formations rocheuses se présentent sous différentes formes et l’une d’entre elles a d’ailleurs donné son nom à la plage, car elle ressemble à un ours (urso).

L’accès à la plage peut être difficile pour certaines personnes, mais si vous vous en sentez capable, je vous conseille d’y faire un tour.

Près de la plage se trouve Cabo da Roca, un promontoire accidenté considéré comme le point le plus à l’ouest du continent européen. Situé à 150 mètres au-dessus du niveau de la mer, il offre une vue panoramique sur l’Atlantique et les montagnes de Sintra, car il se trouve juste entre les deux. Le poète portugais Camões a décrit le Cabo da Roca comme le lieu « où la terre se termine et la mer commence ». Ces mots figurent sur une pierre commémorative à Cabo da Roca et sont accompagnés des coordonnées et du nom du point le plus à l’ouest de l’Europe.

Quittez le point de vue principal et prenez le temps de vous promener le long de la côte en suivant les sentiers qui mènent au phare ou qui passent sur sa gauche.

Après avoir visité Cabo da Roca, j’ai repris la voiture en direction du Santuário da Peninha. Situé au milieu des montagnes de Sintra, cet ancien sanctuaire est aujourd’hui fermé au public, mais ses terrasses offrent une vue magnifique sur la mer. Il peut y avoir un peu de vent, alors assurez-vous d’apporter un coupe-vent avec vous.

De retour sur la route, j’ai pris la direction de la Praia do Guincho. Contrairement à la Praia da Ursa et ses falaises abruptes, la Praia do Guincho est constituée d’une large étendue de sable entourée de dunes basses. On ne peut pas se tromper en disant que les vagues sont la principale attraction touristique de cet endroit, car les surfeurs ne font qu’entrer et sortir de l’eau. Si vous souhaitez vous joindre à eux, vous pourrez louer une planche ou réserver un cours de surf directement sur la plage.

Pour le déjeuner, l’équipe d’Iberian Escapes m’a recommandé de me rendre à la Fortaleza do Guincho. Surplombant la plage, ce restaurant étoilé au guide Michelin est spécialisé dans les fruits de mer frais, mais il sert également de délicieux desserts.


Après-midi

Je suis partie de Guincho et j’ai conduit jusqu’à la Boca do Inferno. Avec un nom qui signifie littéralement « bouche de l’enfer », cette falaise vertigineuse a été sculptée par la mer et c’est aujourd’hui l’un des sites touristiques les plus célèbres de Cascais. En marchant le long de la falaise, j’ai pu voir des énormes vagues éclabousser la grotte ouverte en dessous de moi. En été, cet endroit semble calme comparé aux vagues encore plus violentes de l’hiver où l’eau peut même jaillir de la grotte.

Une piste cyclable relie la Boca do Inferno à Cascais, mais j’ai décidé de reprendre la route jusqu’au centre, puis j’ai passé le reste de la journée à m’y promener à pied.

J’ai visité le Farol de Santa Marta, un phare comprenant un petit musée avant de traverser la rue pour me rendre au parc Maréchal Carmona. À l’intérieur, j’ai trouvé le musée du Conde de Castro Guimarães. Face à la mer, cet ancien palais est décoré de plusieurs peintures, de céramiques et dispose d’une bibliothèque contenant plus de 25 000 ouvrages. J’ai aussi aimé me promener dans le parc lui-même pour admirer les paons et les canards qui nageaient au bord du lac.

Après avoir flâner dans le parc, j’ai marché jusqu’à la marina de Cascais. En plus de postes d’amarrage des bateaux, la marina dispose de quelques restaurants où vous pourrez vous arrêter pour prendre un verre. En route pour le centre, je suis passée par la Cidadela, un ancien fort construit entre le XVe et le XVIIe siècle qui abrite aujourd’hui un hôtel.

J’ai suivi la route et j’ai passé les deux heures suivantes à explorer les rues de Cascais.

Pour le dîner, je suis allée à Hífen, un petit restaurant situé près de la Praia dos Pescadores. J’ai commandé des croquettes en entrée et un poulpe galicien en plat principal. Celui-ci a d’ailleurs été cuit à la perfection.

Et voilà : c’est déjà la fin de mon voyage dans la région de Lisbonne puisque je pars demain pour Sesimbra et Azeitão.


Que visiter à Cascais de nuit ?

Vous souhaiterez peut-être rentrer chez vous après le dîner, mais vous pourriez passer une bonne soirée à Cascais. Par exemple, vous pourriez prendre un verre près de la marina ou tentez votre chance au Casino do Estoril, l’un des plus grands casinos d’Europe. Si vous visitez Cascais entre le jeudi et le dimanche, vous pourriez également vous arrêter au Cascais Jazz Club pour voir un concert.

Comment se rendre de Lisbonne à Cascais ?

  • Prenez le train de Lisbonne à Cascais : le meilleur moyen de se rendre de Lisbonne à Cascais est de prendre le train de Cais do Sodré. Le trajet dure environ 40 minutes et vous devrez descendre au dernier arrêt. Un billet coûte 2,25 euros pour un aller simple, mais vous pourrez économiser de l’argent en utilisant la carte Zapping. Les horaires des trains sont disponibles ici.
  • Prenez le taxi de Lisbonne à Cascais : un taxi de Lisbonne à Cascais coûte généralement environ 40 euros, mais les prix peuvent varier en fonction du trafic et des bagages supplémentaires.

Comment se rendre de Sintra à Cascais ?

Deux bus relient Sintra à Cascais : le 403 et le 417. Le premier est un peu plus rapide puisqu’il prend environ 30 minutes. Le 403 prend une heure, mais le trajet est un peu plus pittoresque, car il vous emmène le long de la côte en passant par les falaises de Cabo da Roca. Le billet de bus coûte 4,25 euros et vous pourrez les acheter directement auprès du chauffeur. Les horaires sont disponibles en ligne pour les saisons d’été et d’hiver.

Où dormir à Cascais ?

Si vous décidez de rester à Cascais pour la nuit, nous vous conseillons de réserver une chambre à la Villa Cascais ou à la Grande Real Villa Itália. La Villa Cascais est une petite maison d’hôtes de luxe qui était autrefois une résidence noble. Situé au cœur de Cascais, elle offre une vue sur la mer et dispose d’un restaurant élégant qui sert des plats portugais modernes. Un peu plus loin du centre, mais toujours près de la mer, se trouve la Villa Itália. Cet hôtel 5 étoiles dispose d’un SPA et de trois restaurants inspirés par la cuisine portugaise et italienne. Il y a aussi la possibilité de séjourner dans la ville de Sintra qui n’est qu’à quelques kilomètres de Cascais.


Itinéraire pour le jour 3 de la visite de Cascais

Rencontrez-nous

Dans nos bureaux

Posez-nous vos questions

Demandez un devis

Retour à la page d'accueil