Visite de Faro en 3 jours

Jour 1

Visitez l’Algarve avec nous ! Découvrez la région entière à travers notre visite de Faro en 3 jours. Pour commencer, nous borderons les côtes pour se diriger vers les coins occidentaux reculés de la région. Nous nous déplacerons ensuite vers l'Est à travers les régions montagneuses jusqu'à atteindre la frontière espagnole. Enfin, nous redescendrons à nouveau vers les côtes pour revenir vers la région de Faro.

La grande majorité des touristes sont attirés par l'Algarve pour ses superbes plages, ses chaudes nuits d'été, ses terrains de golf luxueux et ses caractéristiques naturelles stupéfiantes qui promettent de laisser ses visiteurs impressionnés. Tandis que l’Algarve gagne en popularité dans le monde entier, une partie de la région reste néanmoins inexplorée ; Faro, la passerelle de l’Algarve.

Faro est généralement la première étape des voyageurs ; Et pour cause, c’est bien là que se situe l’aéroport international. Cette ville, sous-estimée, est en fait la Capitale de l'Algarve mais reçoit malheureusement beaucoup moins d'attention que ses villes touristiques voisines situées à l'Ouest. J'ai décidé que Faro méritait plus qu’une simple visite éclair. J’atterrissais à 10h15 dans le Sud du Portugal pour la première fois avec une valise et un plan afin de me repérer dans les villes de l’Algarve.

Nous étions fin septembre et la température était encore assez chaude pour se baigner. J’avais le choix : prendre un taxi pour la plage ou le centre-ville. Par souci de commodité, j'ai opté pour cette dernière option et me suis directement dirigé vers une auberge de luxe, Opus_One, mon pied-à-terre pour les deux prochains jours.

Après y avoir fait connaissance avec les hôtes et déposé mes affaires, j’étais prêt pour ma promenade matinale. En moins de cinq minutes je me suis rendu devant Igreja Carmo, une Église baroque datant du 18ème siècle et construite grâce à l’Or brésilien. La première chose qui a attiré mon attention était les châssis de fenêtre jaune vifs, contrastant fortement avec la façade rouille du monument. Aussi, sur le haut des tours de l'Église se trouvaient de grands nids de cigogne, ce que je retrouvais finalement à chaque point culminant de la ville.   

Je suis alors rentré dans cette Église et fus d’autant plus impressionné par les détails qui ornait chaque mur jusqu’aux plafonds. Mon ticket d’entrée comprenait également une visite à la Capela dos Ossos (la Chapelle aux os) qui se trouvait tout juste derrière l'église. "Arrêtez-vous ici et considérez votre destin." –ai-je lu avant d’entrer dans une pièce entièrement recouverte d'os et de crânes me regardant fixement sous toutes les coutures. Ces os étaient en réalité les restes de plus de 1 000 moines exhumés dans un cimetière local surpeuplé pendant le 19e siècle. Aussi effrayant que cela puisse paraître, cette expérience vous rappelle que la vie est éphémère et que notre destin se trouve entre ces murs.

Ensuite, j’ai rejoints la route pour aller à la Marina de Faro, où beaucoup de locaux amarrent leurs bateaux. D'ici, j'ai marché jusqu’à la Vieille Ville pour arriver à Arco da Vila. J'ai été accueilli par le Saint patron de la ville, St. Thomas d'Aquin, dont la statue gisait sur le haut de cet arc néoclassique pour marquer l’entrée du quartier gothique connu sous le nom de Vila a Dentro.

Une fois passé cet arc, j'ai trouvé la Cathédrale de Faro, un monument splendide qui, pendant l'occupation des Maures, servait en réalité de mosquée. C’est après des attaques de troupes anglaises et une vague de tremblements de terre dévastateurs, que l'Église a subi une série de rénovations qui ont changé de manière significative ses caractéristiques originelles. Le résultat est un mélange unique de renaissance et d’architecture baroque. Mais c'est au-dessus de l'horloge de la Cathédrale que la beauté est saisissante. Si vous suivez l'escalier étroit jusqu’au sommet de la Cathédrale, vous serez récompensés par les vues stupéfiantes de la ville de Faro et du Parc naturel de la Ria Formosa. Ceci est un des meilleurs points de vue de la ville et l'endroit parfait pour capturer le coucher de soleil.

J’ai senti mon estomac gronder au son des douze coups de cloches de l'Église, signe que c'était l’heure de déjeuner. Puisque j’avais en tête de me rendre au Musée de Faro, je suis tombé par hasard sur le restaurant Faz Gostos, où je me suis installé pour déguster mon premier repas portugais. Étant présentement en bord de mer, j’ai opté pour un plat de poisson. Après avoir parcouru le menu j’ai commandé une cocotte de bar avec des coques et des crevettes ; une introduction parfaite à la cuisine locale. (Veuillez noter que Faz Gostos n'est pas ouvert pour le déjeuner durant le week-end).

Mes batteries rechargées, j'ai continué ma promenade et suis allé au Musée Municipal de Faro où j'ai découvert l’Histoire de l’Algarve à travers une collection d’objets. De l'Ère préhistorique à la période néoclassique, le Musée propose une variété de thèmes. J’ai eu, pour ma part, un faible pour les grandes mosaïques romaines ainsi que le jardin de cloître surveillé par des gargouilles se cachant sur le toit.

Je suis ensuite parti découvrir le Jardim da Alameda João de Deus, plus grand jardin de la ville. Guidé par l’allée de palmiers, je suis arrivé face à une petite maison rayée avec des beaux détails islamiques. J'ai également remarqué une autre construction néo-arabe, un ancien abattoir, devenu aujourd’hui la bibliothèque principale de la ville. Mis à part les paons qui parcourent le jardin, il serait presque possible de se croire à Marrakech.

Après une promenade relaxante, j’ai choisi de me rendre au restaurant Chefe Branco pour un délicieux dîner à base de spécialités locales ; Une première journée à Faro qui se termine parfaitement.  Par chance le restaurant se trouvait sur le chemin de l’hôtel, ce qui était finalement pratique pour ne pas me perdre après quelques verres de vin.

Itinéraire pédestre du Jour 1 de cette visite


,

,

Jour 2

La faim reste toujours un bon prétexte pour sortir du lit. 

Mon 2ème jour de visite de Faro prévoyait l’excursion des découvertes culinaires de l’Algarve afin d’en apprendre davantage sur la gastronomie locale. Et lorsque je dis apprendre, je veux plutôt dire déguster. La rencontre avec les poissonniers  commence au Mercado Municipal de Faro, un marché contemporain où des produits frais sont exposés et soigneusement choisi par des passants faisant leurs courses de la semaine. Lors de cette visite, j’étais en compagnie de deux journalistes américaine ainsi que de trois néerlandaises.

Nous avons rencontré Antonio, notre guide et résident local, à 10h00, et sommes directement parti à la conquête des premiers plaisirs gustatifs. Nous avons atterri dans un petit café typique où nous avons pu goûter un plat à base de viande de porc, qui fut d’ailleurs la seule étape de dégustation de viande. Puis nous nous sommes régalés avec une sélection de succulents fruits de mer suivies de pâtisseries traditionnelles. Après une promenade relaxante à travers le marché de poissons, nous nous sommes dirigés vers la Vieille Ville et la Marina de Faro.

Nous nous sommes arrêtés dans plusieurs cafés sur notre chemin, y compris chez un caviste où nous avons pu apprécié une dégustation de vins accompagnée d’une assiette de thon et de maquereau. Pour le dessert, Vila Adentro nous a fait découvrir leurs gâteaux roulés traditionnels à base d'amande, de figue, de caroube, d’orange et de patate douce. L’endroit à lui seul respirait l’Histoire, avec ses catacombes datant du 13ème siècle et ses belles tuiles sur les murs rappelant que l’endroit servait anciennement d’usine à tuiles. Ce restaurant est un arrêt obligatoire pour ceux qui, comme nous, désire expérimenter la cuisine algarvienne.

ertaines adresses de la visite étaient très bien cachées, ce qui rendait presque impossible de tomber dessus lors d’une simple visite, non- guidée. Grâce à ce programme, nous avions l'occasion d’explorer quelques-uns de ces endroits cachés et en apprendre davantage sur l'héritage culinaire de la région. Notre dernier arrêt s’est fait au Columbus Bar, un bar à cocktails de renom avec une équipe passionnée prête à vous servir à tout moment. C'est ici que nous nous sommes fait nos adieux une heure plus tard que prévue puisque la nourriture, le vin et nos longues conversations auprès du guide nous ont faits perdre toute notion du temps.

J'ai quitté le bar pour rejoindre Cais da Porta Nova, où j'ai réussi à prendre un ferry pour Ilha da Barreta, également connue sous le nom de Ilha Deserta, la pointe la plus au sud du Portugal. 35 minutes plus tard nous avons atteint le rivage de l'île. Deserta n’a rien à voir avec ces plages bondées du Portugal. En réalité, cette dernière est une des plages les moins fréquentées de l’Algarve et appartient d’ailleurs au Parc naturel de la Ria Formosa et compose avec quatre autres îles cette lagune côtière considérée comme l’une des Sept merveilles naturelles du pays.

Très peu de touristes s’aventurent jusqu’ici. Ce coin de paradis resterait même un territoire inconnu pour certains locaux. Pour ceux qui veulent vivre l’aventure, vous serez récompensé par des plages de sable blanc, une incroyable faune et flore ainsi qu’une eau limpide, tout cela pour 10 euros – C’est incontestablement un billet bon marché pour le paradis ! 
J'ai sorti ma serviette du sac et me suis assis en lisant un livre les pieds dans l’eau. Ici au moins, je ne craignais pas de me faire éclabousser tant l’espace était important.

Si vous avez faim, il existe seulement un endroit sur l’île Deserta: le restaurant Estaminé, l’un des meilleurs restaurants de l’Algarve. Je me souviens de plats de fruits de mer comme le bar, les coques et la daurade.

Puisque j'avais eu ma dose de poisson pour la journée, j'ai décidé de dîner sur la terre ferme. J'ai me suis donc rendu au restaurant « Portas de São Pedro », d’ailleurs situé juste à côté de mon hôtel. "Il est interdit de quitter cette taverne le ventre vide » - le dernier des dix "commandements" inscrits sur le menu du restaurant et j’étais sur le point de le respecter bien évidemment. J’ai commencé par commander une assiette de fromage, suivi d’un plat de joues de porc farcies à la sauce tomate et pour terminer un riz au lait et un verre de porto. Mission accomplie!

C'était une journée éprouvante, j'ai donc rejoins mon hôtel et me suis immédiatement endormi.

Itinéraire pédestre du Jour 2 de cette visite


,

,

Jour 3

Dernier jour de ma visite de Faro en 3 jours. Après avoir exploré Faro et ses alentours pendant deux jours, il me restait encore une étape : Estoi. Cette petite ville située seulement à une demi-heure de Faro, vaut le détour.

Mon ticket m’indiquait que le bus passerait seulement à 12h35, il me restait donc du temps pour faire une visite rapide au Musée Régional de l’Algarve (Museu Regional do Algarve). Sur place, j'ai pu découvrir une quantité de photographes qui expliquaient à travers leurs œuvres comment l'Algarve s'est développé au fil des siècles, tout en laissant apparaitre les objets et tenues traditionnels utilisés pour la pêche.

Une fois la visite terminée, je me suis dirigé vers le terminus et suis monté dans le bus pour Estoi. Il y a deux arrêts sur le chemin ; Le premier, près de l'Église d’Estoi et l’autre, près de la Villa romaine de Milreu. J'ai décidé de descendre au premier arrêt pour visiter l'Église puis j’ai continué à pied jusqu’au Palace d’Estoi.

The Igreja Matriz de Estoi se situe en plein centre-ville. Elle a été construite au 15ème siècle. Après avoir subi des dégats conséquents suite aux tremblements de terre de 1755, comme l’Église de Faro, elle fut reconstruite à l’identique.

Il est difficile de ne pas remarquer Estoi Palace avec sa façade rose prédominante et ses jardins de luxe. Ce palais du XIXe siècle est maintenant un hôtel, avec une soixantaine de chambres, une station thermale et deux grandes piscines, avec tous les équipements attendu d’un hôtel prestigieux. Son intérieur est digne d’un musée, avec ses magnifiques plafonds de plâtre, ses lustres étincelants et ses personnages mythologiques sur les murs. À l'extérieur, les statues de déesses et les tuiles sont cachés parmi la verdure. Les visiteurs, comme moi, sont autorisés à explorer le jardin principal et la grande pièce de l'hôtel. Beaucoup de futurs mariés choisissent le Palais d'Estoi pour leur union ou encore pour une lune de miel. Loin de l’agitation de la ville, ce Palace semble être l’endroit parfait pour célébrer une bel événement.

J'ai réservé une table au restaurant « O Visconde »et j’ai eu l’occasion d’avoir une table sur leur belle terrasse avec une vue sur les collines.

Le restaurant offre une variété de spécialités régionales, y compris la « Cataplana », qui porte le nom de la casserole dans laquelle elle est préparé, tout comme le « Tagine ». Le poisson cuit à la cataplana est le plat typique de l’Algarve. Il peut également être servi avec du porc et des fruits de mer, ce qui laisse le choix au client ! La crevette frite à l'ail met en appétit pour attaquer la cataplana de poisson. Je n’ai vraiment pas été déçu ! Et si j’avais pu j’aurai encore commandé quelques desserts. J’imagine que je n’aurai pas le choix d’attendre jusqu’à mon prochain voyage.

Un café et hop j’étais reparti pour ma prochaine visite ; Direction la Villa romaine de Milreu. Ce site bien préservé a été occupé par les Romains pendant le 1er siècle ap J.-C. et a servi de villa de luxe au cours des siècles qui ont suivi, avec un complexe aquatique et un temple. La plupart de ses mosaïques sont toujours très intactes et mettent en évidence des motifs qui rappellent la mer. Le ticket d’entrée était de 2 euros.

J’ai passé la nuit à Vila Monte do Casal situé en dehors du centre-ville, idéal pour me ressourcer après deux jours de marche intensive. J'ai pris un taxi jusque-là et me suis contenté de ne rien faire à part me détendre dans ma chambre avec vue sur la mer.

La villa située au sommet d’une colline, jouissait de vues à couper le souffle sur les îles du Parc naturel de la Ria Formosa. Le personnel étant extrêmement accueillant, j’avais l’impression d’être dans mon deuxième chez-moi. Après une petite sieste bien méritée, je me suis assis et ai observé le coucher de soleil du balcon de ma chambre avant de descendre diner.

Au cours de ces 3 jours, j’ai pu voir ce qu’offrait la région de Faro et j’étais déjà impatient de découvrir les surprises du reste de l’Algarve. L'équipe d’Iberian Escapes a très bien travaillé sur l’organisation de ce voyage. Ils m’ont fourni un plan bien détaillé de chaque ville avec les activités respectives, ils m’ont également aidé à me trouver un logement, tout en me faisant vivre une expérience authentique, et m’ont même loué une voiture, qui arrive d’ailleurs ici demain, ce qui m’évite de devoir aller la déposer je ne sais où.

Demain je prendrai la route pour Loulé et continuerai mon voyage vers l'Ouest de l'Algarve...

Itinéraire pédestre du Jour 3 de cette visite






Circuit en Algarve | Visite de l’Algarve, jour 4